Acte

Histoire

Si l’on retrouve les premières traces du lieu-dit Ripeau dès 1785, sur la carte de Pierre de Belleyme, son histoire quant à elle remonte plusieurs siècles auparavant…

CHÂTEAU RIPEAU
AU FIL DES SIÈCLES

Issu du démembrement de la seigneurie de Corbin, lors de la révolution française, le domaine prendrait en effet son origine dès le XIIIème siècle.

Evénement notable de la vie de Château Ripeau, en 1868, le domaine fait une première apparition dans « Bordeaux et ses vins » d’Edouard Féret. Il est alors propriété de Victorin Pailhas, négociant, banquier et conseiller municipal de Libourne. Ses héritiers vendent en 1874 à Denis et Eugène Bühler, architectes-paysagistes qui signèrent en France plus d’une centaine de jardins et parcs publics et privés.

« La mise en bouteille » – Château Ripeau (1er Cru Graves St-Emilion – Marcel LOUBAT, Propriétaire

1880

Les deux frères réaménagent alors le parc du château. Peu de temps après, dans les années 1880, Eugène Bühler réalise également le Parc bordelais, le plus grand espace vert de Bordeaux.

1908

Après 1908, la famille Bühler cède le château Ripeau à Raoul Gunsbourg, directeur de l’opéra de Monaco, qui revend en 1917.

1917

Le domaine entre alors dans la famille de Wilde. C’est Marcel Loubat, frère d’Edmonde, propriétaire de Pétrus, et arrière-grand-père de Françoise de Wilde, qui le reprend et lui donne ses lettres de noblesse.

2015

En janvier 2015, le domaine devient
la propriété de la famille Grégoire.

L’HISTOIRE D’UNE FAMILLE
RENCONTRE CELLE D’UN GRAND CRU CLASSé

Cru Classé de Saint-Émilion depuis 1955, le vignoble de Château Ripeau s’étend d’un seul tenant sur plus de 16 hectares. Il a pour voisin de prestigieux châteaux tels que les châteaux Cheval Blanc, Figeac, La Dominique, Jean Faure et Corbin. Au cœur des vignes, sur le point haut du plateau nord-ouest de Saint-Émilion, et limitrophe à l’appellation Pomerol, la demeure et ses bâtiments d’exploitation jouxtent un parc classé d’1,5 hectares. C’est ici que la famille Grégoire a choisi de s’investir depuis 2015 et que vivront Cyrille Grégoire, son épouse Peggy, et leurs deux enfants.

LA FAMILLE GREGOIRE
UN ANCRAGE A LA VIGNE

L’histoire de la famille Grégoire prend ses racines dans le milieu viticole Charentais.

Leur grand-père, à l’origine forgeron et maréchal ferrant, et leur père, ont commencé par fabriquer ensemble du petit matériel viticole, jusqu’à devenir leader mondial de la machine à vendanger. Ces deux hommes ont transmis à Cyrille et Nicolas, propriétaires de Château Ripeau, la passion de la vigne.
Chacun d’eux ont alors posé les jalons d’un esprit entrepreneurial empreint d’audace et d’amour du travail bien fait.

UNE EQUIPE SOUDéE AUTOUR
DE GRANDS PROJETS

Cyrille et Peggy Grégoire

Propriétaire-vigneron

 

« Habiter sur place, c’est le seul moyen d’être investi à 100 %. Nous allons, avec Julien, continuer à améliorer la partie technique, et mon rôle sera avant tout de promouvoir, en France comme à l’étranger, le « nouveau » Ripeau. »

Nicolas et Aurélie Grégoire

Propriétaire-vigneron

 

« Nous voulons faire un vin qui nous ressemble, en restant fidèles à ce terroir d’exception. »

Voir la biographie

 

 

Julien Salles

Directeur d’Exploitation et winemaker

 

« Travailler au Château Ripeau avec la famille Grégoire c’est participer à un projet global à long terme.»

Claude Gros et Didier Lacreu

Œnologues – Consultants

 

Claude Gros est un partenaire très proche de la famille Grégoire et de Julien Salles depuis de nombreuses années. Son expérience et son grand savoir-faire font de lui un maillon essentiel de « l’aventure RIPEAU ». Son collaborateur, Didier Lacreu, apporte également toute son expertise à l’élaboration des vins de la propriété.

Thomas, Geoffrey, Béatrice et Martine

Employés viticoles

Virginie

Assistante de direction